Quitter le salariat et devenir entrepreneure : mon expérience

24 février 2019
Doriane Baker

<1

Quitter le salariat est une envie que beaucoup de personnes partagent. J’en faisais partie. Mais avoir une envie et passer à l’action, ce n’est pas toujours si simple 😓. J’ai envie ici de te raconter mon expérience personnelle quant à cette période de ma vie : la fin d’une vie classique de salariée, la transition entre une routine tranquille et une nouvelle vie, totalement inconnue :

  • Quels ont été mes derniers instants de salariées.
  • Qu’ai-je mis en place pour quitter correctement mon entreprise, dans laquelle j’étais depuis plus de 5 ans.
  • Comment se sont passés les débuts de ma nouvelle vie.
  • Les erreurs que j’ai commises.
  • Je te donnerais enfin quelques conseils pour préparer ta vie d’entrepreneure, tirés de ma propre expérience.

Je te souhaite une belle écoute et une bonne lecture !


Quitter le salariat et devenir entrepreneure

La fin d’une vie classique : quitter le salariat

Même si on a terriblement envie de partir de son emploi de salariée pour être entrepreneure, on passe forcément par des instants un peu compliqués, surtout si on  aime son job 😔.

Oui, on peut avoir envie de quitter un boulot qu’on aime de tout son cœur car on aspire à autre chose, c’est une dimension que j’ai eue assez de mal à faire comprendre à mes proches d’ailleurs.

Il est important pour moi de revenir sur cette période de ma vie et de partager avec toi mon expérience des derniers instants en tant que salariée. Si jamais un jour tu franchis le cap, tu passeras peut-être par les mêmes difficultés. Alors, puisque je suis déjà passée par là, autant que je te révèle ce qui est susceptible de t’attendre afin de te préparer mais surtout, d’éviter certaines erreurs ! C’est cadeau 🎁.

En octobre 2018, le mois où j’ai quitté ma boîte, je savais déjà depuis 4 mois environ que j’allais partir.

En juillet 2018, je me disais que j’avais le temps, que le départ était dans plusieurs mois. En fait, ces mois sont passés hyper vite et je me suis rapidement retrouvée à 15 jours du départ avec une grosse prise de conscience que ça y est, la fin était proche 😨.

Mes derniers instants de salariée furent remplis de doutes 🤔. Je savais qu’il fallait que je parte et qu’être entrepreneure était mon rêve ! Mais voilà, deux semaines avant le Jour J, j’observais tout cet univers autour de moi : mes collègues, mon bureau, les locaux qui sont juste splendides, l’ambiance etc… et je me disais « tu sais ce que tu perds, mais tu ne sais pas ce que tu vas gagner en échange ».

Et c’est vrai, même si on planifie parfaitement sa future vie, il y a toujours une part d’inconnu 🤷🏽‍♀️.

Je dois avouer que j’étais un peu angoissée. Pendant des années j’avais pris l’habitude de travailler en équipe, de collaborer avec du monde tous les jours. Malgré les mauvais côtés parfois du travail en équipe, je commençais à prendre réellement conscience que j’allais être seule. Ce qui en soi ne me dérangeait pas à 100% car j’aime bien être seule et je commençais sérieusement à saturer des gens, tous les jours 😒.

Mais j’allais me lancer seule dans un monde qui m’était inconnu. Alors forcément, mon subconscient devait m’envoyer quelques signaux d’alarmes 🚨.  Cette période de doute n’a pas duré très longtemps. Ils se sont tous envolés pendant ma dernière semaine de boulot.

Cependant, j’étais tout de même assez chargée émotionnellement. J’ai eu beau me retenir jusqu’au bout, j’ai un peu craqué en disant au revoir à tout le monde lors du dernier jour de travail 😢. Néanmoins je partais vraiment sereine car j’avais tout mis en œuvre, à mon échelle, pour partir correctement.

Mes conseils pour bien quitter un job

Avant de quitter une entreprise, je te recommande de bien préparer ton départ. Minimum un mois avant le dernier jour de boulot. Pour ça, voici  les actions que j’avais effectuées et que je recommande :

–       Averti ton entreprise de cette décision assez tôt. Perso, je l’ai fait dès que j’avais pris ma décision. J’ai donné ma lettre en juillet pour un départ fin octobre. Cela laissait largement le temps de tout organiser autant au niveau administratif qu’organisationnel. Il n’y a eu aucun stress par rapport à ça et c’était super !

–       Termine tous tes projets en cours ou transmets-les à une personne qui prendra le relais. Donne toutes les informations, les contacts qui travaillent aussi sur ce même projet, tes idées, comment tu le voyais évoluer etc…

–       Forme correctement la personne qui te remplacera. Si tu en as la possibilité bien sûr. Former ton successeur est très important car tu lui transmets alors tout ton savoir et lui offre les armes pour reprendre le flambeau 🔥.

–       Fais une liste de toutes les applications, logiciels, interfaces auxquels tu as accès et envoie-la aux personnes concernées afin qu’elles n’aient pas à faire de recherche et qu’elles puissent geler tes accès après le départ. Ça leur facilite grandement le la tâche !

–       Organise un pot de départ. Souvent, une personne dans l’entreprise est en charge d’organiser ce genre d’événement. Un pot de départ à mon sens clôture parfaitement l’expérience salariale. J’ai été super heureuse pour le mien que tous les membres du bureau soient présents. C’est pour moi un merveilleux souvenir et je recommande à tout le monde, même les plus timides, d’avoir une expérience complète de la vie en entreprise et le pot de départ en fait partie.

–       Tu peux aussi organiser un restau avec tes collègues les plus proches. C’est ce que j’avais fait également, toutes les personnes que j’avais invitées étaient venues, même d’anciennes collègues qui n’étaient plus dans l’entreprise. C’était également une merveilleuse soirée et je trouve que ça permet de dire au revoir à tout le monde d’une façon sympathique.

–       Le jour J, n’oublie surtout pas de rendre tout le matériel qui t’avait été confié par l’entreprise 💻.

–       Ce jour-là, je te conseille aussi d’envoyer un dernier mail à tout le monde pour dire au revoir ✉️. Tu peux y partager les meilleurs souvenirs, dire tout ce que tu as appris et laisser un contact pour les personnes qui voudraient garder une connexion.

Ce sont mes astuces, les actions que moi j’avais mis en place mais je ne suis pas une experte dans le domaine de quitter un job (heureusement lol). J’ai partagé ces éléments avec toi car je trouve que ça m’a grandement facilité d’avoir un petit plan d’action à respecter.

La transition entre deux vies

Je finissais mon contrat dans mon entreprise le 31 octobre, mais j’avais posé 15 jours de vacances. C’était la transition parfaite : un voyage ✈️! 15 jours entre Singapour et le sud de la Thaïlande 🏝.

Cependant, je me suis rendu compte avec le temps que 15 jours de pause ce n’était pas assez. J’aurai dû prendre un mois entier histoire de partir en voyage, comme j’ai fait. Mais aussi de prendre une dose de famille, aller voir certains membres qui vivent loin, chiller un peu même chez moi… et surtout pour prendre le temps d’organiser cette nouvelle vie.

Les débuts d’une nouvelle vie

Ce qui m’a le plus perturbé au début, c’est le comportement de certaines personnes : mes (anciennes) collègues que je pensais être des copines, voire des amies pour certaines 🙄.

Tes collègues, tu les vois tous les jours, 8 heures par jour. À force de voir autant des personnes des liens particuliers peuvent se créer. Mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise au cours de mes 8 années de salariat et des 5 entreprises dans lesquelles j’ai travaillé : c’est que dans le monde du travail, personne n’est irremplaçable.

Même la plus exceptionnelle des collègues ne l’est pas. Une fois que tu pars, aller tu vas peut-être garder une ou deux personnes comme amie. Au début tu vois de temps en temps certaines anciennes collègues, mais après les gens continuent leur vie. Elles ne te voient plus tous les jours donc le lien se défait un peu… Moi qui suis une amie fidèle et loyale, ça m’a quand même fait du mal 😔.

Tu as dû connaître ça toi-même en voyant une collègue que tu aimais bien partir. Puis au final, ne pas vraiment garder contact avec elle. On doit se préparer à ça. Comme on doit se préparer au fait que tout le monde ne sera pas intéressé par notre nouvelle vie d’entrepreneur.

On se retrouve seule et on a envie de partager ce qui nous arrive. Mais toutes les oreilles dont on a besoin ne seront pas forcément disponibles pour nous. Alors je te conseille vivement de te créer des relations avec d’autres entrepreneuses, qui vivent la même chose que toi !

C’est ce qui m’a un peu attristée dans les premiers mois de ma vie d’entrepreneur 😕. S’adapter a été un plus difficile que je le pensais. On passe d’une vie entière à être entouré de monde, tous les jours, entre l’école et l’entreprise à se retrouver seule. Et même si tu aimes être seule quand tu travailles tous les jours avec plein de personnes sache que c’est normal. Sache qu’être entrepreneur, seule tous les jours, est quand même bien différent et qu’il faut vraiment s’y habituer.

Cependant, cette période passe, tu apprends à faire le tri. Ça peut paraître cruel dit comme ça mais c’est vrai : tu fais le tri entre les personnes qui ont vraiment leur place dans ta vie, qui te soutiennent, qui sont bienveillantes avec toi et les personnes qui ne s’intéressent pas vraiment à toi. Parfois, il ne faut pas chercher à s’accrocher. Alors ça fait mal eu cœur mais tu te rends compte avec le temps que c’est mieux ainsi.

Les erreurs en démarrant ma nouvelle vie d’entrepreneure

Au début de cette nouvelle vie, j’ai fait une grosse erreur. Avant de partir en voyage, pour marquer cette transition, j’avais réfléchi à comment organiser mon futur quotidien d’entrepreneur.

Il faut savoir que je suis quelqu’un de très, très organisée. Ça fait partie de ma personnalité. Agenda, applications d’organisation, de gestion de projets… J’ai la parfaite panoplie de la personne qui pense à tout.

Mais quand j’ai réfléchi à cette vie que je ne connaissais pas encore, j’avais juste envie de la laisser venir. Je me suis dit que j’avais toujours tout planifié et que là, je voulais voir comment cela allait se passer naturellement.

Alors ça aurait pu être une bonne idée 💡 mais la vie apporte son lot d’évènements tristes et il a fallu qu’il y en est un qui me tombe dessus un mois après avoir entamé ce renouveau. Forcément, comme je n’avais pas vraiment organisé mon temps, ça a tout chamboulé.

J’avais bien sûr organisé mes activités freelance car mes clients comptent sur moi et ça, c’était inenvisageable de ne pas le planifier. Mon âme de customer care manager ne pouvait pas négliger ses clients.

Mais je n’avais pas orchestré mes projets en parallèle comme tout le boulot que je devais faire pour la refonte de mon blog ou pour le podcast aussi, et d’autres petits projets.

Alors, quand ce malheur de la vie est arrivé, j’ai pu me tenir à mes activités freelance sans problème, mais le reste, tout est parti en vrille.

Pendant environ un mois et demi je n’ai pas bossé sur mes projets. J’étais triste alors tu pourras te dire que c’est normal, que le corps et l’esprit ont besoin de temps pour se remettre d’une épreuve. Mais je me connais et je sais que si j’avais arrangé un emploi du temps et un planning fixe, cela m’aurait beaucoup aidé déjà à mieux me sortir de cet état de déprime et aussi à avancer plus vite dans mes projets.

Bon, ça s’est passé comme ça, c’est que c’était ce qui devait m’arriver. Mais un bon conseil, organise tout !

On ne sait jamais ce qui peut arriver alors mieux vaut avoir un plan d’action, des objectifs à court, moyen et long terme afin de toujours savoir où tu en es et d’avoir un but chaque matin pour te réveiller.

Le pire, c’est que je prône toujours l’organisation, je connais les bienfaits d’être en harmonie avec sa vie et je connais aussi les méfaits d’être désorganisée. En y repensant je me demande vraiment ce qu’il m’est passé par la tête pour me dire « aller, j’y vais en freestyle ».

Mi-janvier 2019, j’ai réussi à reprendre ma vie en main, à planifier le projet podcast et le projet de refonte du blog.

J’ai organisé mes journées, mes weekends en laissant toujours de la place à l’imprévu et aux loisirs. Et cela a tout changé.


Organisation Methode B.A.K.E.R

Voilà comme ce sont passés mes premiers mois d’entrepreneure : bien, mais avec une prise de conscience que l’organisation est toujours indispensable. Aussi qu’on a beau aimer être seule quand on travaille en entreprise, c’est normal vu qu’on passe toutes nos journées avec des gens, mais qu’en étant seule tous les jours, toute la journée, c’était complètement différent.

Je commence seulement, au bout de presque 4 mois à y être habituée, à aimer ça et à vraiment savourer quand je rencontre une amie pour boire un thé. Je suis beaucoup plus productive en bossant seule alors là, je vois effectivement tous les avantages et je ne m’imagine absolument pas aujourd’hui bosser de nouveau avec du monde toute la journée, toutes les semaines.

D’ailleurs, nous sommes bientôt fin février et cela va faire 4 mois seulement que je suis entrepreneur. Alors tu as vraiment mon avis, et mon retour d’expérience en direct.

Mes conseils tirés de mes débuts dans l’entrepreneuriat

Si je devais te donner des conseils pour orchestrer ta nouvelle vie d’entrepreneure ce serait :

  • Les derniers instants dans l’entreprise peuvent amener des doutes. Il faut se préparer à les affronter et se rappeler pourquoi on veut partir et pourquoi on veut être entrepreneure.
  • La période d’adaptation peut être compliquée. Alors nous sommes toutes différentes mais prépare-toi au fait que tu vas être seule. Si cela te ne fait pas peur, garde quand même à l’esprit que cela peut te perturber à un moment.
  • Si au contraire cet aspect te fait peur, prends contacte avec quelques entrepreneuses avec qui tu pourrais échanger régulièrement.
  • N’attends pas de tes collègues de tous les jours qu’elles soient aussi présentes dans ta future vie. Certaines le seront, je suis d’ailleurs heureuse d’avoir gardé quelques amies de mes précédents jobs. Mais cela reste une part minime des personnes avec lesquelles je pensais garder un véritable contact. Mais ce n’est pas grave, il faut savoir que si des personnes quittent ta vie, c’est que vous n’étiez simplement pas fait pour garder une relation.
  • Enfin, le point le plus important de tous, ORGANISATION. Organise ta future nouvelle vie, garde en tête que tu vas complètement changer de style de vie et pas seulement d’activité professionnelle. Planifie ta vie avant ou au tout début et saches que tu devras sûrement réajuster cette planification c’est normal. Apprends à être vraiment organisée et disciplinée. Il faut respecter l’emploi du temps que tu te crée en restant tout de même souple. C’est une vraie question d’équilibre.
  • Quand on devient entrepreneur, on ne change pas simplement d’activité professionnelle. C’est tout ton mode de vie qui change, qui évolue et tu dois penser à harmoniser ton moi entrepreneur, qui va beaucoup, beaucoup travailler et ton moi personnel qui aura besoin de vivre : de manger, de sortir, de voir des amis.


Pourquoi se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Et toi, qu’est-ce que tu redoutes le plus dans les débuts d’une vie d’entrepreneur ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest