Contrer la fatigue hivernale : mes 8 astuces

31 octobre 2019
Doriane Baker

88%. C’est le pourcentage de personnes qui se sentent fatiguées en automne-hiver suite à un sondage que j’ai réalisé sur Instagram. Ça fait tout de même beaucoup ! La fatigue hivernale, ce n’est pas une légende. Certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres, mais il est normal en hiver d’avoir un métabolisme qui tourne au ralenti. Il fait froid, il n’y a pas beaucoup de lumière naturelle ou de soleil… Bref cette période est difficile à vivre pour beaucoup de personnes, pour moi également ! De plus, nous sommes plus sujettes aux maladies puisque notre corps est souvent affaibli par cette fatigue.

Néanmoins, j’ai trouvé ces dernières années plusieurs astuces et techniques qui me permettent d’avoir un peu plus d’énergie et de tout de même rester productive. Je te balance tout ça aujourd’hui dans cet article ! Belle lecture.


Je te recommande aussi cet article : 5 habitudes qui ont boosté mon bien-être

lutter contre la fatigue hivernale

1- Un check de santé

La première chose à faire lorsque l’on sent une énorme fatigue, c’est de faire un bilan sanguin. En effet, avant de tout mettre sur le dos de l’hiver, il vaut mieux vérifier si une petite carence ne vient pas aggraver le tout. Par exemple, fin septembre j’ai commencé à être vraiment plus fatiguée que d’habitude. Même si le temps était devenu sombre, je trouvais que c’était un peu tôt, on était qu’au début de l’automne. Après une prise de sang, j’ai constaté que je manquais de fer, genre une très grosse carence. Ce qui n’arrangeait rien. Donc l’automne est là, oui cela peut nous affliger un peu, mais parfois il n’est pas le seul responsable.

Je t’invite par conséquent à te rendre chez ton médecin, à lui parler de ta fatigue et à demander un bilan sanguin pour vérifier si tu n’aurais pas des carences. S’il n’y a rien tant mieux  s’il y en a une au moins tu le sauras et tu pourras y remédier.

2- Les compléments alimentaires

En hiver, comme on vient de le voir on peut avoir des carences. On peut aussi tomber malade plus facilement. Pour éviter ça, je trouve que les compléments alimentaires naturels et ciblés selon nos besoins sont très efficaces. Voici ceux que j’ai testé et que j’utilise toujours pour la plupart. Aussi, j’opte toujours quand je le peux pour des solutions 100% naturelles pour ma santé (il en va de même d’ailleurs pour les cosmétiques, les produits ménagers…).

Fer : comme je suis anémiée en ce moment, je dois prendre du fer pour essayer d’augmenter le taux dans mon sang. Sur le site Onatera, j’ai investi dans le Floradix, un complément liquide. Je le prends depuis plusieurs semaines et j’ai le sentiment que ça m’aide, verdict à la prochaine prise de sang ! Si jamais cela ne s’est pas arrangé, je devrais pour ma santé prendre ce que le médecin m’a prescrit : du Tardyferon . Je n’aime pas les médicaments de pharmacie, pas naturels.

Magnésium : quasiment toutes les femmes sont en manque de magnésium durant cette période. Toujours sur le même site, je prends du magnésium marin. J’ai fait une cure l’hiver dernier et j’ai clairement senti la différence ! J’en ai encore donc je prévois une nouvelle cure prochainement.

Vitamine D : pour le coup c’est mon médecin qui me le prescrit, donc c’est un médicament de pharmacie. En général une ampoule par hiver suffit à l’organisme pour contrer le manque de soleil. Je n’en ai encore jamais acheté sous forme naturelle, mais sur Onatera j’ai constaté qu’ils en vendaient. Je précise que cet article n’est pas sponsorisé par ce site . C’est simplement que c’est l’un des seuls sites sur lesquels j’achète mes compléments car ils sont 100% naturels et que j’ai confiance en leurs sélections. 

La spiruline : c’est une algue qui contient énormément de bienfaits, parfaite pour cette saison. Elle peut se prendre aussi en cure, même si on n’a pas de carence ! La spiruline contient du fer, des protéines et des antioxydants. La seule que j’ai testée pour le moment venait du site Veganie (un autre site de confiance). D’ailleurs, je n’en ai plus actuellement, il faut que je m’en reprenne !

L’extrait de pépin de pamplemousse : cela fait plusieurs hivers maintenant durant lesquels je suis beaucoup moins malade. En fait, c’est depuis que je prends 10 gouttes de Grapex chaque matin dès qu’il commence à faire froid et sombre. Encore une fois c’est un extrait 100% naturel, plein de vitamine C et la différence avec l’époque où je ne connaissais pas ce produit est flagrante ! Cet élixir permet de prévenir les maux d’hiver et aide l’organisme à lutter lorsque l’on tombe malade.

Curcuma : je prends aussi des gélules de curcuma mais seulement au moment où je sens que je commence à être touchée par un rhume. C’est un excellent booster de défenses immunitaires et c’est aussi une épice anti-inflammatoire ! Je m’en sers un peu à la place des antibiotiques, car c’est pas automatique .

Miel / Propolis : je vais te passer le blabla sur les vertus du miel, je pense que tu les connais ! J’ai toujours du miel dans ma cuisine et pendant cette période, une petite cuillère de miel dans une tisane chaude chaque jour ou sur une tartine est très bénéfique ! Les pastilles de propolis (produite aussi par les abeilles) sont aussi très efficaces lorsque je sens ma gorge picoter.

Voilà donc ma routine « médicale » 100% naturelle (à part la vitamine D pour le coup). Pour lutter contre les carences éventuelles : compléments en fer, magnésium et spiruline. Pour prévenir les grosses fatigues et virus de l’hiver : Grapex et miel. Enfin, si je sens que malgré tout, je suis très fébrile ou que je sens les premiers signes de fièvres, de douleurs à la gorge : je prends en plus du curcuma, de la propolis et j’augmente la dose de Grapex. Un jus de citron, avec une infusion chaude de gingembre frais + du miel est également un merveilleux remède naturel.

C’est ma routine et elle fonctionne super bien pour moi ! Avant de te lancer dans l’achat de compléments, je te recommande par précaution d’en parler à ton médecin s’il est sensible aux soins naturels (ils sont rares). S’il ne l’est pas, je t’invite alors à te rapprocher d’une naturopathe.

Pour terminer cette partie complément, j’aimerais juste te parler du Guarana et du Gingsen. J’ai également testé des cures de ces deux plantes et je n’ai pas du tout aimé. Je ne sentais pas vraiment de différence et pour les deux, cela m’a fait une poussée de boutons ! Si tu as eu une expérience différente avec ces deux-là, je veux bien que tu m’en parles.

3- L’alimentation

J’ai commencé par les compléments car ils sont à mon sens très utiles même si j’ai une alimentation équilibrée. Mais il va sans dire qu’une alimentation adaptée à la période hivernale est la base pour être en forme ! Je te recommande de manger des fruits et légumes de saisons. Ils ne sont pas de saison pour rien, c’est justement eux qui vont t’apporter ce qu’il te faut pour cette période. Je t’invite à manger aussi des aliments riches en fer comme des lentilles par exemple et riches en vitamines C comme les agrumes. Ce que je préfère c’est de régulièrement me presser un jus d’orange le matin. Cependant, sache qu’il est préférable de manger l’orange directement, sans la transformer.

Je ne vais pas te faire ici la liste des fruits et légumes de saison, l’article est déjà bien assez long. Mais je t’invite à faire la recherche car tu peux trouver ça en 0,56 secondes sur Google.

Se fixer comme objectif d’avoir une alimentation saine et équilibrée en hiver n’empêche pas de se faire un plaisir gourmand ! C’est aussi une saison où l’on ressent le besoin de se cocooner, de se faire plaisir. Alors, de temps en temps je suis vraiment heureuse avec un chocolat chaud, des gaufres, une raclette… 

4- Le sport !

Tu le sais, je le sais, elles le savent… Et c’est plus facile à dire qu’à faire ! Moi, je ne suis pas sportive du tout car je n’ai pas encore trouvé le sport qui m’amuse et que j’ai envie de pratiquer régulièrement. Cependant, je sais que les hivers où je me forçais à en faire, je ressentais tous les bienfaits sur mon corps et mon esprit. Que l’on aime ou pas le sport, on ne peut pas nier toutes ses vertus sur la santé.

Voici ce que je fais pour tout de même me forcer à bouger :

  • Une vidéo sport sur Youtube, sur ma télé et je suis la coach pendant le temps de la séance. Ma favorite c’est Blogilates !
  • Marcher dehors : la marche est un vrai sport et celui que je préfère ! Cela me fait beaucoup de bien. Ma difficulté en hiver pour pratiquer la marche est le froid. Je déteste l’atmosphère qu’il y a dehors l’hiver.

Si tu aimes le sport, je te conseille alors de continuer ta pratique en hiver. Si comme moi tu n’aimes pas, essaie de trouver une alternative sympa ou un sport qui t’amuse !

5- La lumière

La lumière est ce qui nous manque le plus en hiver. Alors il faut essayer d’en chopper dès qu’on le peut ! Sortir les journées ensoleillées, aller marcher un peu dans un parc et profiter des rayons du soleil d’hiver.

Quand il n’y a pas de lumière dehors pendant des jours ou même des semaines d’affilées (comme ça arrive souvent ces derniers hivers), j’ai une astuce à te conseiller… Une lampe de luminothérapie . J’en ai une depuis une dizaine d’années et je ne peux pas m’en passer en automne-hiver. Je la mets tous les matins pendant une petite heure et ça aide beaucoup.

Ces lampes imitent la lumière naturelle du soleil. Cela permet à notre cerveau de croire qu’il y a du soleil et de libérer du cortisol, hormone du « stress positif » et de l’endorphine, qui est « l’hormone du bonheur ». Elles possèdent aussi d’autres vertus. Tu peux trouver des lampes de luminothérapie dans tous les magasins d’électro ménagers et aussi sur le site de Nature et Découvertes.

6 – Le rythme de vie

Durant la période hivernale, comme dit dans l’introduction il est normal de se sentir plus fatiguée. Notre corps fonctionne beaucoup en rapport avec les saisons. Notre forme diminue l’hiver car on a aussi besoin de plus de repos. À cet effet je te conseille vraiment d’avoir une routine de sommeil. Personnellement en hiver, sauf soirée exceptionnelle, je me couche à 22h et me réveille entre 6h et 7h. Ce qui me fait un minimum de 7h/8h de sommeil. Contrairement à l’été ou 6h de sommeil sont suffisantes pour moi.

Aussi, si vraiment je me sens fatiguée en journée, je m’octroies une petite sieste de temps en temps. Pendant cette période, surtout quand on est entrepreneuse, on a tendance à culpabiliser car on fait « moins » que d’habitude ou alors on ne se trouve pas très productive. Si jamais tu tombes malade, pareil : lève le pied et prends soin de toi ! Ne culpabilise pas car tu n’avances pas sur tel ou tel projet. Si ton corps est malade, c’est aussi un signal à prendre en compte : repose-toi.

Soyons bienveillantes envers nous durant ce passage de l’année car ce n’est pas de notre faute ! Notre corps a besoin de plus de repos afin de retrouver une pleine forme au printemps ! Alors n’hésitons pas à lui donner le repos dont il a besoin, sous peine de continuer à nous sentir fatiguée même quand les beaux jours seront là.

7- Dans la maison

Voici deux conseils à appliquer chez toi, rapides et efficaces qui aident à garder la forme pendant l’hiver :

aérer tous les jours ta maison : oui même s’il fait -5 degrés dehors  tous les matins je te recommande vivement d’ouvrir tes fenêtres pendant au moins 5 minutes top chrono. Changer l’air de sa maison permet de la purifier. Vu qu’on reste beaucoup plus chez nous en hiver, ce serait dommage de passer nos journées à respirer un air pas sain.

diffuser des huiles essentielles : avoir un diffuseur d’huiles essentielles est super pratique quelle que soit la saison. Mais pour l’automne-hiver, faire diffuser 20mn par jour une huile essentielle d’orange ou de pamplemousse donne la pêche ! Vraiment ! Attention, c’est cependant déconseillé si tu es enceinte ou si tu as des enfants en bas âges. J’ai pris mon diffuseur chez Nature et Découvertes.

8- Des tisanes énergisantes

Je n’ai pas encore testé sérieusement les tisanes dites « dynamisantes ». Celle que je consomme régulièrement en hiver est une infusion gingembre-citron, mais pas tous les jours car je ne suis pas fan du goût. Cet hiver je compte bien essayer d’autres tisanes ! Même si je n’ai pas testé, je t’en parle car je crois fermement aux bienfaits des plantes et je suis persuadée qu’une bonne tisane peut apporter sa pierre à l’édifice de notre énergie ! J’en ai repéré plusieurs chez Yogi Tea, mais je vais continuer mes recherches… Si jamais tu en connais, n’hésite pas à partager ça en commentaire !

Ce long article sur mes propres astuces pour lutter contre la fatigue hivernale prend fin. J’espère que tu y auras appris des choses et que tu pourras avec ces conseils, affronter plus sereinement cette baisse d’énergie qui nous chamboule un peu toutes durant cette sombre période… et n’oublies pas s’il te plaît : #bienveillance envers toi-même !

Je t’invite maintenant à partager tes propres astuces pour lutter contre la fatigue hivernale !

Pin It on Pinterest