Comment concilier sa vie de couple avec son business ?

8 décembre 2021
Doriane Baker

10

L’amour est un sentiment indispensable à notre survie, qui fait partie de nous depuis notre naissance. Il est essentiel pour créer et fonder quoi que ce soit, même un business, car il faut aimer ce que l’on fait.

Mais que se passe-t-il lorsqu’en plus d’une vie de couple à harmoniser, on a aussi un business à gérer ? Surtout s’il s’agit de la femme qui se retrouve à la tête d’un business et que l’homme reste salarié ?

Aujourd’hui, nous allons aborder deux aspects de la vie de couple et de l’entrepreneuriat : lorsque les deux sont entrepreneurs et le cas où cela ne concerne que la femme.

Dans cet épisode, j’accueille Anouck, coach de couple : elle accompagne les femmes à devenir heureuses en amour pour vivre leur rêve amoureux. Elle nous donnera ses meilleurs conseils afin de réussir à concilier sa vie de couple avec son business et ses projets.

Tu peux retrouver Anouck
Sur Instagram     Sur son site

Disclaimer : ces conseils sont destinés aux couples qui ont une base de respect évidente, qui ne s’appliquent pas dans le cadre de maltraitance psychologique et/ou physique ou infidélité. On aborde la vie de couple et de l’entrepreneuriat, pour te donner quelques clés pour harmoniser ces pans de ta vie, qui ne sont pas forcément évidentes.

Écoute l’épisode

Autres plateformes : | | | |

Lire les notes

Enregistre cet article pour plus tard

Comment concilier sa vie de couple avec son business ?

Les problématiques fréquentes dans un couple d’entrepreneurs et dans un couple entrepreneur/salarié

Il y a beaucoup de choses à dire, notamment le fait que l’amour ne suffit plus au bout d’un moment. Il est essentiel au fondement d’un foyer, la création d’une vie, mais il faut l’entretenir et mettre d’autres choses en place pour que tout continue de bien fonctionner.

C’est comme dans un business. Au départ, on se lance, car on aime ça, puis il grandit et demande de plus en plus de temps, de don de soi. Alors on met des choses en place pour continuer à le faire grandir, sans que cela ne nous impacte. C’est comme dans la vie à deux : plus elle évolue, plus on doit s’adapter pour maintenir l’harmonie et pouvoir surmonter certaines problématiques.

Divergences des attentes

Lorsque l’on a un projet entrepreneurial, que ce soit l’homme ou la femme ou alors ensemble, on se retrouve dans deux contextes, voire deux énergies différentes.

D’abord, il faut savoir où l’on met les pieds. Dans le cas où l’autre conjoint n’est pas entrepreneur, il faut se demander ce que l’on peut attendre ou non de l’autre et la façon avec laquelle on voit la relation par rapport à ce projet.

Lorsque l’on se met en couple, que l’on soit entrepreneur ou non, on a beaucoup d’attentes. On évolue avec un prisme, avec des idées reçues, alors que l’autre n’est pas dans la même dynamique.

Ce qu’il faut, c’est de pouvoir s’écouter, discuter, présenter son projet, expliquer la façon dont il fonctionne. Il faut aussi dire ce que l’on attend de l’autre, sachant qu’il n’est pas obligé d’y répondre, et c’est parfaitement OK comme ça. Si l’on est trop dans l’attente, on est vite frustré dans la vie.

Réaliser son rêve sans regarder les extérieurs

Lorsque la femme entreprend et que le conjoint est salarié, avec un cadre, des horaires et un salaire fixe, il n’est pas du tout dans la même dynamique. Et là, il faut mettre beaucoup de tolérance, car il va sûrement mettre beaucoup de temps à comprendre. C’est pour cette raison qu’il faut lui expliquer ton fonctionnement.

Lorsque l’on entreprend, au début, tout part un peu dans tous les sens, car on a pleins de peurs. Et là, il ne faut pas que le fait que ton conjoint ne te soutienne pas, ne soit pas dans l’écoute comme tu l’aurais souhaité devienne une « excuse » pour ne pas entreprendre justement.

Anouck nous partage une anecdote d’une femme qui souhaitait lancer son projet et que son mari ne comprenait pas. Finalement, c’était un travail à faire sur elle-même : avant de prêter attention aux éléments extérieurs qui t’empêchent d’avancer, il faut regarder à l’intérieur de soi, ce que l’on peut faire et changer.

L’organisation et la charge mentale

Aujourd’hui encore, la charge mentale de la femme est souvent disproportionnée par rapport à celle de l’homme. Elle reste souvent en charge de la maison, des enfants, en plus de son activité à gérer.

L’idéal est de faire en sorte que l’autre prenne des responsabilités aussi dans le foyer, dans l’éducation des enfants. Et pour cela, il faut un minimum d’organisation.

Il ne faut pas non plus culpabiliser, car Anouck perdait confiance en elle à essayer toutes sortes de méthodes. Mais l’objectif c’est d’arriver à trouver ce qui fonctionne pour soi et réussir à en discuter avec son mari pour échanger sur sa façon de fonctionner.

Lorsque l’on se retrouve dans le cas où l’on est entrepreneur en ligne et que son mari est salarié, il ne se rend pas forcément compte de ce que l’on a effectué comme tâche toute la journée, alors qu’il était absent. C’est pour cela qu’il est important d’échanger sur le sujet pour qu’il se rende compte de la charge mentale. Et cela peut finir par des reproches.

Et dans ce cas-ci, la personne en face ne voit que la forme et pas le fond du problème. Pour y remédier, il faut prendre le temps d’expliquer sa journée de maman et d’entrepreneure, d’où le fait de faire une liste de tout ce qu’on accomplit dans la journée pour qu’il puisse s’en rendre compte.

La question du compte bancaire

C’est comme l’organisation : chacun a sa recette miracle.

Certains couples seront OK pour avoir un compte joint, car leur rapport à l’argent est similaire. Et au final, ce rapport en dit long sur notre bien être personnel.

L’argent est synonyme de sécurité pour beaucoup de personnes. Mais plus tu seras focalisée dessus, plus ça devient une obsession et plus tu auras de problèmes d’argent dans le couple. Et lorsqu’il y a des problèmes, le mieux est d’avoir chacun son compte et de se mettre d’accord, à l’unanimité, sur la personne responsable de telle ou telle charge dans le foyer.

Si le problème devient récurrent, c’est que ça n’a pas été réglé. Et dans ce cas, le conflit est toujours d’actualité, car on veut absolument que l’autre soit d’accord sur tout, alors qu’il y aura forcément des désaccords. C’est pour cela que la tolérance entre en ligne de compte : plus tu seras tolérante, plus ton conjoint le sera avec toi.

Cela donne au couple une belle occasion de grandir. On peut même faire un lien avec le customer care. Lorsque l’on se retrouve face à des abonnés, des prospects avec des questions peu pertinentes à tes yeux, il faut avoir cette tolérance, cette bienveillance. Et très souvent, beaucoup de personnes abandonnent, car ils n’ont pas appris l’intelligence relationnelle, et c’est ce qui se retrouve beaucoup dans le customer care. C’est arriver à donner aux autres ce qu’on a envie de recevoir (tout en se posant des limites).

Comment concilier sa vie de couple avec son business ?

Prévoir du temps de qualité

Il est important de s’imposer des temps pour son couple. En tant qu’entrepreneure, on s’est sûrement déjà retrouvée dans cette situation où l’on dit que l’on a encore des choses à faire alors que l’on est à table. Et c’est frustrant pour l’autre personne.

Il faut avoir des temps de partage pour que l’autre conjoint comprenne aussi ce que l’on peut vivre en tant qu’entrepreneure, tout comme il souhaite partager sa journée de travail. Cela permet de déconnecter complètement de son activité et couper du quotidien. Les voyages aident beaucoup !

Anouck nous confie s’être forcée à se poser : entre sa création de contenu, ses temps de travail, gérer ses messages privé, elle a travaillé non stop. Résultat, elle a été OFF pendant 1 mois. Pour remonter la pente, cela a été dur. Elle nous conseille de nous imposer au minimum 1 jour OFF dans la semaine pour cela.

Il faut vraiment apprendre à gérer son stress, à identifier sa zone rouge. Parfois, il suffit d’une toute petite chose pour causer une dispute, car on n’est pas bien, on veut extérioriser son mal être et ce n’est ni bénéfique pour son business, ni pour son couple.

Pour extérioriser de façon saine, il faut vivre le moment présent. Il faut accueillir cette émotion négative pour pouvoir la vivre, lui laisser la place qu’elle a à prendre, sans qu’elle prenne le dessus pour ne pas que ça fasse l’effet d’une bombe auprès de toute la famille.

Ces temps de qualité sont des moments essentiels pour se ressourcer et prendre de la force l’un envers l’autre : si cela est nécessaire, il faut les prévoir pour faire des choses plus exceptionnelles (soirée, film, surprises, balades).

Intégrer sa famille dans ses projets

Il peut arriver que l’on culpabilise du temps que l’on consacre à son business, au lieu de le passer avec ta famille. Pour éviter ce sentiment, il faut arriver à intégrer ta famille dans tes projets.

Elle ne comprendra pas que tout le temps que tu consacres à ton activité n’est pas rémunéré, alors que ton conjoint est payé. Lorsque tu fais un lancement, il y a une rentrée d’argent sur un instant T, mais après il n’y a pas autant qui rentre les mois suivant. Il est important de partager tes objectifs avec ta famille et ce que tu dois mettre en place pour les atteindre.

Lorsque l’on se lance, on découvre encore beaucoup de choses et dans ce cas, on n’a pas forcément le souci de tout expliquer et surtout que l’on n’a pas toujours les résultats escomptés.

Ce que tu peux faire, c’est d’organiser une sorte de réunion, comme si ton conjoint était un collaborateur, de lui expliquer toute la stratégie pour ton business, tes objectifs. Et dès que tu as eu des résultats, tu pourras donner l’intégralité de ton explication.

Les hommes sont plus pragmatiques, mais c’est un point positif : cela permet de poser des limites. Et le fait d’expliquer comment on arrive à gagner de l’argent permet de rendre les choses plus concrètes.

Lorsque l’on intègre sa famille, son conjoint, ses enfants dans ses projets, ils sont d’un véritable soutien. On leur donne du temps de qualité et on peut fêter les victoires ensemble, aussi petites soient-elles.

Assumer d’avancer dans sa carrière professionnelle en tant que femme

C’est un travail de patience et de tolérance. Certains hommes ont peut être peur que leur femme soit trop indépendante, qu’elle n’ait plus besoin de lui. Et dans ce cas, il faut lui demander la raison pour laquelle il pense de cette façon, et surtout, peut-être qu’il a besoin d’être rassuré.

C’est un travail à faire sur le long terme et lui démontrer que si tu entreprends, que tu as des victoires, des réussites, tu t’épanouis en tant que femme et surtout, tu peux avoir des projets en commun avec lui ou même partir en vacances.

 

 

L’amour est indispensable dans notre vie, qu’importe les projets que l’on veut créer : on doit aimer ce que l’on fait. Mais, il n’est pas suffisant sur le long terme. Surtout lorsque l’on doit harmoniser sa vie de couple et gérer son business.

Lorsque l’un dans le couple est entrepreneur et l’autre salarié, certaines problématiques peuvent voir le jour au quotidien

  • une divergence des attentes : l’autre n’est pas dans la même dynamique que nous ;
  • se lancer, malgré l’avis des autres : il faut prendre le temps d’expliquer ses projets, ses envies ;
  • avoir une certaine organisation pour alléger sa charge mentale ;
  • les finances : s’il faut ouvrir un compte joint ou non, comprendre ses rapports à l’argent.

Lorsque l’on a trop la tête dans le guidon, l’autre ne peut pas comprendre ce que l’on fait, et surtout, il peut vite se sentir frustré d’être mis de côté, même involontairement. Et pour cela, il est important d’intégrer pleinement son couple à ses projets.

  • prévoir des temps de qualité, pour faire une coupure dans son activité ;
  • faire participer sa famille à ses projets et fêter les petites victoires ;
  • assumer et partager ses ambitions en tant que femme.
Comment concilier sa vie de couple avec son business ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest